Chancelier Institut

You are currently browsing articles tagged Chancelier Institut.

FONDATION ÉDOUARD BONNEFOUS

Cérémonie de remise des prix 2011

Lundi 5 décembre 2011 – 17 h 30

Grande Salle des Séances

Intervention de M. Gabriel de Broglie, Chancelier de l’Institut,

Président de la Fondation Édouard Bonnefous

 

 

Monsieur le Président de l’Institut,

Monsieur le Secrétaire perpétuel (Xavier Darcos),

Chers confrères,

Mesdames, Messieurs,

Cette cérémonie à laquelle je me réjouis de vous voir si nombreux ce soir est devenue, en très peu d’années, traditionnelle dans la vie de l’Institut de France. Cela tombe bien : l’Institut aime la tradition. Non pas que notre institution soit traditionnaliste, mais plutôt qu’elle puise dans ses habitudes la stabilité qui fait sa force. Depuis deux cent seize ans nous sommes ici, amarrés aux quais de Seine, d’abord au Louvre, puis depuis 1805 dans cet ancien collège, construit sur les vœux du cardinal Mazarin et sur les plans de Louis Le Vau en 1688, et qui sous le nom de « Collège des Quatre-Nations » forma des générations d’écoliers issus des nations nouvellement conquises par Louis XIV. Peu d’institutions ont traversé tous les régimes sans être atteintes de quelque manière dans leur architecture ou dans leurs missions. Que ce soit par accident ou par évolution, il est rare que la volonté fondatrice soit demeurée intacte. L’Institut de France, né de la Convention, n’a pas pris une ride et ce sont proprement ses usages qui lui offrent chaque jour de toujours mieux vivre avec son temps. Cette cérémonie de remise des Prix de la Fondation Édouard Bonnefous est de ces habitudes qui n’ont rien de la routine ou de la manie.

Chaque année, elle nous permet de rendre hommage à un humaniste et un homme d’État, qui fut Chancelier de l’Institut de France, de 1978 à 1994. Disparu en 2007 dans sa centième année, il a voulu sceller le lien qu’il avait tissé avec les murs qui nous entourent, en créant une fondation qui porte aujourd’hui son nom. Homme politique à la carrière longue et visionnaire, élu à l’Académie des Sciences morales et politiques en 1958, il a marqué son époque autant que cette maison, et je suis certain que de là où il est, il nous regarde ce soir avec une grande joie. Ne l’oublions pas.

 

1/ Rappel des missions de la Fondation

La Fondation Édouard Bonnefous poursuit l’œuvre de son fondateur. Elle attribue notamment, chaque année, dans des domaines aussi variés que la politique de l’humain, la défense de la nature, l’histoire politique et parlementaire ou encore la défense de l’enfance martyrisée, un Grand prix d’un montant de 40 000 euros, sur proposition d’un jury de l’Institut, présidé cette année par mon confrère Jean Mesnard, et trois prix de 33 000 euros sur proposition de trois sections de l’Académie des Sciences morales et politiques.

Le Grand Prix est alloué à une personne ou à une organisation dont l’œuvre correspond aux thèmes qui ont guidé la vie et l’œuvre d’Édouard Bonnefous. Les prix sur proposition des sections de l’Académie des Sciences morales et politiques récompensent une personne ou une organisation dont l’œuvre s’inscrit dans le champ intellectuel de ces différentes sections, en privilégiant là encore les thèmes chers au fondateur.

2/ Grand prix

Au cours des trois dernières années, le Grand prix fut successivement décerné à Pierre Morel, pour sa contribution essentielle dans tous les domaines de la recherche météorologique, à la section française de la Ligue européenne de Coopération économique, présidée par Philippe Jurgensen puis à l’Association l’Enfant bleu-Enfance maltraitée, afin de récompenser ses actions pour lutter contre les maltraitances infligées aux enfants.

En 2011, le choix du jury s’est porté sur une association, Terre de liens, qui se donne pour but de préserver des terres agricoles au bénéfice d’une agriculture de proximité, respectueuse de l’environnement.

Les actions de cet organisme ne sont pas sans rappeler le combat opiniâtre mené par Edouard Bonnefous pour lutter contre les effets dévastateurs de l’urbanisation désordonnée, en particulier durant sa longue présidence de l’Agence des Espaces verts en Île-de-France, de 1976 à 1992.

3/ Trois prix sur proposition de l’Académie des Sciences morales et politiques

S’agissant maintenant des trois prix décernés sur proposition de l’Académie des Sciences morales et politiques, ils ont été présentés cette année par les sections : « Morale & Sociologie », « Économie politique, Statistique & Finances », et « Histoire & Géographie » – et ont récompensé respectivement M. Philippe Descola pour l’ensemble de son oeuvre, M. Michel Godet notamment pour son dernier ouvrage Bonnes nouvelles des conspirateurs du futur paru cette année chez Odile Jacob, et Monsieur Jean-Marie Mayeur, également pour l’ensemble de son oeuvre.

4/ Prix Edouard Bonnefous, de l’Académie des Sciences morales et politiques

La remise de ces quatre importantes distinctions décernées par la Fondation sera suivie, ce soir, par celle du prix qu’Édouard Bonnefous choisit de créer, en 1997, au sein de son académie, pour récompenser alternativement une œuvre ayant contribué à alléger le poids

de l’État sur les citoyens et une autre consacrée à la défense de l’homme et de son environnement.

Cette année, le prix Edouard Bonnefous a été attribué à l’association Mountain Wilderness France, organisation qui défend une approche globale dans laquelle la préservation du milieu naturel, l’équité sociale et l’amélioration de l’économie constituent le même défi.

5/ Valorisation des archives

 

Le travail de mise en valeur des archives personnelles du fondateur représente, lui aussi, une des missions de la Fondation Édouard Bonnefous.

Sandrine Arnold Folpini, membre du Conseil d’administration, poursuit depuis quelques années l’exploration des fonds consacrés à l’œuvre européenne du fondateur. Elle a remis récemment un rapport détaillé, relatif à sa présidence de la section française de la Ligue européenne de Coopération économique, entre 1959 et 1976.

Cette étude complète celles qu’elle avait précédemment consacrées à la carrière parlementaire du député puis du sénateur français, au représentant de l’Assemblée consultative du Conseil de l’Europe (1949-1959) et au défenseur de la Communauté atlantique.

Elle n’en fait pas seulement l’inventaire. Elle en tire la substance. Il s’agit d’une source importante, qui est biographique, bien entendu, mais aussi historique, de l’histoire politique et parlementaire mais aussi économique et sociale.

Consultable à la Bibliothèque de l’Institut, cette importante documentation pourra être utile à la préparation du premier colloque organisé par la Fondation.

Programmé les 15 et 16 novembre 2012, il sera consacré à « l’Europe de la défense » et présidé par Thierry de Montbrial et Georges-Henri Soutou, tous deux membres de l’Académie des Sciences morales et politiques. D’autres projets de recherches feront l’objet d’une réflexion ultérieure, afin de poursuivre l’œuvre du fondateur et rendre hommage à ce témoin privilégié de l’histoire du XXème siècle, remarquable précurseur dans l’approche des grands débats de notre temps.

6/ Conclusion de l’ouverture

Voilà donc ouverte cette cérémonie de remise des Prix de la Fondation Édouard Bonnefous. Elle est l’occasion de rappeler le souvenir de son fondateur, qui reste présent parmi nous, d’honorer sa mémoire, et de rejoindre ses inspirations profondes à travers les organisations et les personnalités que les jurys ont distinguées et qui sont aujourd’hui nos lauréats.

 

Les prix ont été attribués à :

 

–         Sjoerd Wartena, président de Terre de Liens

–         Philippe Descola

–         Michel Godet

–         Jean-Marie Mayeur

–         Michel Fourcade

Tags: , , , ,

Cérémonie à l’occasion du 4ème anniversaire

de la disparition de Pierre MESSMER

le 29 août 2011

à la Chancellerie de l’Ordre de la Libération

——–

Témoignage de M. Gabriel de BROGLIE,

Chancelier de l’Institut de France

 

Dans son livre de Mémoires « Après tant de batailles », Pierre Messmer a évoqué ses trois vies de guerrier, de gouverneur et de ministre. Read the rest of this entry »

Tags: , ,