Françoise Thibaut

You are currently browsing articles tagged Françoise Thibaut.

Paul POIRET, dès 1906, jette définitivement le corset des femmes aux orties, puis une « modiste » sortie d’on ne sait d’où – Gabrielle Chanel – invente de souples costumes inspirés du vestiaire du duc de Westminster, des vareuses de marins-pêcheurs, des capotes des poilus de la Grande Guerre. Les femmes des villes coupent leurs cheveux, raccourcissent leurs jupes, se séparent de toutes fanfreluches encombrantes, indécentes en ces temps difficiles.

Les Années 20 – Années Folles – celles aussi, selon Ernest Hemingway de la génération perdue, voient s’épanouir un redoutable quatuor féminin qui, ciseaux en main, épingles à la bouche, crée et magnifie la couture parisienne : Chanel bien sur, avec son subtil instinct et son agaçante insolence, Elsa Schiaparelli qui s’empare du « sportwear » et de l’extravagance, et 2 jeunes femmes d’exception, aux parcours assez parallèles : Madeleine Vionnet et Jeanne Lanvin. Read the rest of this entry »

Tags: ,

Non contente d’avoir irrémédiablement dérangé le malheureux Jean-François La Pérouse dans son repos – qu’il croyait éternel – au sein des bienfaisantes vases des hauts fonds de Vanikoro (où son bateau L’Astrolabe fit naufrage en 1788), l’archéologie sous marine, avec les puissants moyens dont désormais elle dispose, prévoit de renflouer le Thésée, vaisseau de guerre de 74 canons, coulé par les Anglais lors de la bataille navale des Cardinaux le 21 novembre 1759. Read the rest of this entry »

Tags: ,

L’histoire occidentale de l’Australie est courte. Moins de 3 siècles si l’ont veut bien y inclure les balbutiements hollandais et quelques autres éphémères incursions. Cette terre lointaine semblait si aride et désolée, ses rares habitants si effrayants. Blyth sur sa chaloupe en resta à cette désastreuse impression, ses prédécesseurs, Jansz, Tasman, Hartog, Nuyts, se hâtèrent d’en déguerpir, signalant en outre de féroces déserts, d’étranges animaux venimeux, et de non moins longilignes et sombres inconnus, campés sur un seul pied, sagaie en main, prêts à les trucider. Bref, tout était bien mal parti. Read the rest of this entry »

Tags: ,

Lors de la guerre de Succession d’Autriche, Marion-Dufresne combat sur l’Invincible qui est capturé à la bataille du Cap Ortegal (1747).

Bien peu des rares touristes autorisés, chaque année, à embarquer sur le cargo mixte le Marion-Dufresne, connaissent l’origine de ce nom, porté par un marin aussi intrépide que curieux, qui termina ses riches explorations des mers du Sud tué, puis mangé par les Maoris de Nouvelle Zélande en 1772. Read the rest of this entry »

Tags: ,

Qui se souvient de Jean-René QUOY, médecin de la marine, naturaliste, qui accomplit entre 1817 et 1829 deux circumnavigations, rapportant un nombre incroyable de spécimens, continuant ainsi l’œuvre de René-Primevère Lesson ?

Il eut pourtant son heure de notoriété, par la publication de ses travaux, sa première élection en tant que correspondant de l’Académie de médecine ; puis, peu après une Légion d’honneur bien méritée, il fut également élu membre correspondant de l’Académie des Sciences. Read the rest of this entry »

Tags: ,

Melbourne est devenue énorme, obèse, a grandi trop vite . Sérieuse, besogneuse, trop « busy », elle a attrapé un violent virus d’américanisation :  à la traditionnelle pingrerie britannique s’ajoute désormais l’obsession financière yankee, ce qui en fait une mini New York assez provinciale, où de jeunes types uniformément vêtus de costumes noirs (comme dans Matrix ou Men in black ), dévorent les cours boursiers sur écran et de mauvais sandwiches en guise de déjeuner ; ils compensent par l’obsession sportive du week-end, en courant et pédalant à en perdre le souffle, ce qui les conduira immanquablement à l’infarctus dès 56 ans. Read the rest of this entry »

Tags: ,

La ville-Etat de Singapour est souvent présentée comme une cité ultra moderne, affichant d’audacieux gratte ciels, groupés autour d’une marina sans âme, montant une garde toute bancaire devant un des plus grands ports du monde ; coupable au surplus d’avoir détruit les traces de son passé récent. Read the rest of this entry »

Tags: , ,

L’histoire occidentale de l’Australie est courte. Moins de 3 siècles si l’on veut bien y inclure les balbutiements hollandais et quelques autres éphémères incursions. Cette terre lointaine semblait si aride et désolée, ses rares habitants si effrayants. Blyth sur sa chaloupe en resta à cette désastreuse impression, ses prédécesseurs, Jansz, Tasman, Hartog, Nuyts, se hâtèrent d’en déguerpir, signalant en outre de féroces déserts, d’étranges animaux venimeux, et de non moins longilignes et sombres inconnus, campés sur un seul pied, sagaie en main, prêts à les trucider. Bref, tout était bien mal parti. Read the rest of this entry »

Tags: , ,

Imaginez le vieux joli village d’Alzon, au nord du département du Gard, à l’ouest du Vigan, à l’est de Millau, au dessus du cirque de Navacelles et de l’antique Lodève : un village paisible, 260 habitants, encore une petite poste et une boulangerie- épicerie-tabac, nimbé du chant des grillons l’été, d’un vent glacial et craquant l’hiver  : 49°58’Nord. Read the rest of this entry »

Tags: ,

L’île qui devait s’appeler PITCAIRN, « aperçue » par un bateau espagnol au début du 17ème siècle, fût « découverte »  par le capitaine Carteret commandant Le Swallow en 1767, une tempête ayant provoqué quelque détour de navigation. Il décrit « un gros rocher couvert de forêt dense, mais ne comportant aucune grève pour débarquer, la forte houle rendant tout accostage périlleux ». Les descriptions ultérieures ne varieront guère. Read the rest of this entry »

Tags: ,

« Older entries