Deuxième édition du festival GoodPlanet avec Yann Arthus-Bertrand. Par Marianne Durand-Lacaze

La conférence de Rio +20 qui se déroule du 20 au 22 juin est le cinquième sommet de la terre, grande conférence décennale entre les dirigeants mondiaux, est organisée par les Nations Unies, depuis 1972. Celle qui s’est déroulée en 1992 à Rio a marqué les esprits et fait naître un embryon d’opinion mondiale sur les questions climatiques en lançant la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC). Cette année, le sommet a pour thème le développement durable. À cette occasion, Yann Arthus-Bertrand organise sur place au Brésil, un festival de cinéma.

Persuadé de l’importance de l’engagement citoyen pour prendre en main notre destin commun lié au développement durable, le photographe récidive comme à Copenhague en 2009 en organisant un festival gratuit. Les curieux, comme les militants et la jeunesse carioca pourront se rendre au cinéma l’Odéon, au cœur de la capitale brésilienne. Les thèmes de la préservation de l’eau, du développement des très grandes villes, de la forêt, de l’Océan et de la diversité des espèces seront déclinés par la projection de plusieurs documentaires. Au programme, le 16 juin la durabilité urbaine à travers les exemples de Shanghai et de Mumbai (Bombay), le 17 juin l’eau, le 18 juin les forêts, le 19 juin l’Océan, le 20 juin les initiatives pour la terre et le climat. Seize films seront présentés à l’Odéon, vieux cinéma du centre de Rio, capable d’accueillir 600 personnes.

Cette deuxième édition du festival GoodPlanet, du nom de la fondation qu’il a créée en 2005, se déroule du 16 au 21 juin. Le public pourra y voir des films de l’académicien tels que son dernier film Planet Ocean réalisé avec Michael Pitiot ou son portrait de l’humanité 7 milliards d’Autres qui clôture l’événement le 21 juin. Le festival fait une large place aux films de ces frères cinéastes de combat parmi lesquels, la primatologue Jane Goodall avec le film Jane’s Journey consacré à ses travaux sur les shimpanzés, ou encore The end of the line, sur la surpêche. Les projections sont suivies d’échanges entre le public et des personnalités invitées comme Severn Suzuki qui en 1992 avait ému l’opinion avec son discours aux Nations Unies du haut de ses 12 ans, mais aussi le Prince Albert II de Monaco, des membres de Tara expéditions, des représentants de WWF ou de l’Agence Française de Développement, ou bien encore des membres du Fonds pour l’Environnement Mondial, du Programme des Nations Unies pour le Développement et enfin, de l’Agence de Protection Environnemental Américaine.

C’est lors du premier sommet de Rio en 1992 qu’est né, pour le photographe, l’idée de de la Terre vue du Ciel, la grande et belle aventure photographique de Yann Arthus-Bertrand. Au final, les expositions et l’ouvrage, de La Terre vue du ciel, ont offert à des milliers de visiteurs et de lecteurs des images inattendues de la beauté des paysages de la planète et de ses habitants, vus à distance pour mieux s’en rapprocher. C’est au tour des habitants de Rio de les découvrir sous un angle nouveau, 20 ans après, grâce à une nouvelle exposition. Cette vision du monde qui allie beauté et fragilité de notre planète sensibilise aux grandes questions du développement durable, un mot que l’opinion mondiale découvrait il y a 20 ans à Rio, lors du premier sommet sur le climat. Un rendez-vous que Yann Arthus-Bertrand ne souhaiterait rater pour rien au monde.

Cette nouvelle exposition La Terre vu du ciel, 20 ans après est présentée sur la Place Cinelandia jusqu’au 24 juin, juste à côté de l’Odéon. Le site de la Fondation GoodPlanet.org, lancé en 2005 propose de suivre le déroulement et l’actualité du sommet de Rio. Il suffit à l’internaute de s’abonner gratuitement sur ce site Internet pour accéder à ces informations.

GoodPlanet est une fondation reconnue d’utilité publique présidée par Yann Arthus-Bertrand créée en juillet 2005. Elle œuvre à la sensibilisation et à l’éducation du public à l’environnement. Elle s’est engagée dans la lutte contre le changement climatique avec le programme Action Carbone, mis en place pour réduire et compenser nos émissions de gaz à effet de serre. Par ailleurs GoodPlanet est membre de l’Alliance pour la planète et du Comité 21.

La Fondation va sortir un livre sur les enjeux de Rio+20 le 14 juin pour tout comprendre de ce rendez-vous exceptionnel et vous engage à suivre le déroulé du festival sur son site Internet www.goodplanet.org

Tags: ,

Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *